Certaines l’aiment chaud

21 avril 2014 § Poster un commentaire

Je t’infusion
mon paradis sur tasse
aux couleurs d’été

Je t’aime heureux kambucha

20 avril 2014 § Poster un commentaire


Kombucha

Début de l’amour

Gobelet de mai
un liquide transparant
d’hippy sans gluten

Je t’aime à l’entrée

19 avril 2014 § Poster un commentaire

La rencontre

Chez Camellia
échantillon souriant
le coup de foudre

papier recyclé

18 avril 2014 § Poster un commentaire

j’ai dessiné tes lèvres
sur les miennes.

tu goûtais
l’amour d’une autre.

Mars 2014

17 avril 2014 § Poster un commentaire

Mon mois de
fond de
verre

- PammBot

Larmes de dragon

16 avril 2014 § Poster un commentaire

dragondethe
 

un dragon de lait
dans ma tasse de thé
calcule la nuit

Salut. C’est moi qui te quitte.

15 avril 2014 § Poster un commentaire

.
J’invente des morts sous la semelle de mes ongles, je t’écris, je te cris, je voudrais que tu partes.

                              Dring-dring.
                              Biiiiiip.
                              Salut, c’est moi. Je t’aime encore.
                                                     Laisse-moi.
                                                     Disparaît.
 
Il est trois heures du matin. Je cauchemar à toi, éveillée, et veiller un livre à la main qui parle d’amour et d’amer. Vomissures de commissures. Je te crèverais de mes yeux si ça m’aiderait.

                              Dring-dring.
                              Biiiiiiiiiiip.
                              Salut, c’est personne. Ne me rappelle plus.
                                                Dis, paraît que.
                                                Non. Oublie. Disparaît, c’est tout.

J’ai hâte que tu t’en ailles. Loin. Et qu’avec la distance, l’oubli. Oui.
                              Toi-loin,
                                      moi-paix.
                                       enfin
                                       enfin
                                       enfin

                              Dring-dring.
                              Beeeeeeeerk.
                              Salut. J’ai vomi sur tes mots.
                                     J’ai souri sur ta mort.
                                    J’ai pleuré sur
                                                    sur rien
                                                               j’ai souri
                                                               t’es parti
 
J’ai hâte de te disparaitre de mes songes. Je suis plus lourde sur la balance, ma chair pèse moins légère quand j’ai toi plein la bouche
                                                        plein la cuvette            je t’ai encore gerbé
toi plein les mots, plein les doigts, pleins les draps de mauvais rêves

                              Dring-dring.
                              (vide)
                              Tu me pèse, tu te m’enfonces.

Je crois que je te déteste.
                  je te déteste.
                      te déteste.
                          déteste.

                  je te dé teste, aussi fort que mon poingt
                                                                   d’interrogation au visage

                              Dring-dring.
                              BOOM
                              Je rêve au jour où
                                        l’atomique viendra
                                                       bombarder les hommes-faux
                                                                        du cimetière de ta vie

Disparait. S’il te plaît.
Il n’existera jamais un monde meilleur où tu seras là.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.